une rencontre prédis par... mon estomac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

une rencontre prédis par... mon estomac

Message par ségna le Mer 3 Déc - 15:32

La journée suivait son cours et rien ne semblait pouvoir l’arrêter. La mienne avait commencer bien banalement. Ça ne sert d ailleurs a rien d' en parler. D'ailleurs je pourrait même vous laisser là en plans ça serait drôle mais pauvre petit humain que vous êtes vous le prendriez mal. Je sais vous vous dites que je suis humaine aussi et que par conséquent je ne suis pas logique. Détrompée vous je ne suis pas humaine, je suis un extraterrestre venue vous anéantir. Ah ah ah vos tête c'est trop marrant. Laissez tomber c'était mon délire. Il faut bien que je m'occupe dans ce foutu bus. Je dois me rendre a Hong-Kong pour aller faire des course mais je dois dire que ça ne m'enchante pas vraiment. Je n'ai obéit a personne mais si je n'y vais pas je vais mourir de faim. C'est pour ça qu'à ce moment les champs défilait devant mes yeux. Le paysage était pas mal. Plein de verdure, de vache qui ruminait d ans leur pré interférente au carnage de notre monde. Enfin, indifférente, je ne sais pas. Je ne suis pas dans la tête d'une de ses bestioles moi ! Tiens de loin je voyait les toit des maison qui se raccrochaient a toutes vitesses. J’étais presque arriver ce qui ne m'enchantais pas non plus. Quelque minute plus tard le bus s'arrêta et descendit a mon arrêt . Je fouilla dans ma sacoche et en sortie le calepin ou j'avais noter tout ce que j'avais a acheter :
du poisson
des légumes et fruits
des plumes, de l'encre de chine
le dernier CD de « galeel »
des feuille de partition
un médiateur
des biscuit au chocolat et a la fraise
des féculent : patte riz... ( pas de patate)...
je regardais ma liste et pouf soudain j 'étais par terre, ou allait le monde !!! A mon humble avis on m'avais bousculée. Je me releva épousseta les collant orange et la jupe bleu marine que je portant ce jour la et releva la tête.
avatar
ségna

Messages : 72
Date d'inscription : 08/09/2014
Age : 16
Localisation : quelque part dans l'univers ( ça vous avance beaucoup)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: une rencontre prédis par... mon estomac

Message par mirranda le Mer 3 Déc - 16:14

Aujourd'hui, on était samedi et comme chaque jour j'allais dans la forêt en rollers. Je pris mon sac à dos et mit tout ce que j'avais besoin sans oublier mon carnet de dessin. J’enfilais mes patins à roulettes, puis mes protections. je partis de la maison en laissant un mot pour Marie, "bonjours Marie j’espère que tu a bien dormi, je suis partie dans la forêt pour me divertir je rentrerais avant manger. bisous". Je sortis par la porte de derrière, et je me dirigeais vers la forêt Wellingtonia.
je ne pouvais m'empêcher de penser à mes parents. Pourquoi m'ignoraient-ils? Et pourquoi autant? Que leur avait-je fait? Comment obtenir leur pardon, et reconquérir leur amour perdu? Une fine larme roula le long de ma joue, et alla s'écraser sur mon cou. Je ne dois pas pleurer! Non! Pas maintenant! La journée vient juste de commencer! Il fait beau, les oiseaux chantent, le vent souffle... En plus, l'automne est ma saison préférée... Bon tachons de penser à autre chose de plus gai! Je sentis quelque chose me bousculer, je n'y prêta pas attention, et continuais ma route. Je m'arrêta brusquement, me rendant soudainement compte que j'avais peut-être fait tomber quelque chose... ou quelqu'un. En me retournant, je vis que j'avais effectivement fait tomber quelqu'un. Une jeune fille pour être plus précise. Je m'avança vers elle, et je lui demanda si elle allait bien.
avatar
mirranda
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 06/09/2014
Localisation : dans les ténèbres pour aller chercher l'élue de mon cœur.

Voir le profil de l'utilisateur http://unepourlavie.bbconcept.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: une rencontre prédis par... mon estomac

Message par ségna le Ven 12 Déc - 17:37

Oh, C'était une jeune fille qui m'avait bousculer, ses cheveux châtain tombais en dégradées. Elle n'avait pas l'air plus âgé que moi. Ses yeux émeraude pétillait et ses habit était magnifiques. Elle était trop Kawai ! Avant que je n'ai pus approfondir ma description la jeune fille me demanda , si j'allais bien. Super ce n'était pas une de ses filles qui se croit tous permis sous prétexte qu'elle sont belle. Même si elle avait l'air sympa je n'allais pas commencer a faire causette avec elle. Je hocha la tête pour signifier que ça allait puis me retourna. Je commença a partir et leva la main pour lui dire au revoir: même si je ne la connais pas. Et recommença à marcher sur le trottoir en me dirigeant vers les magasin. J'avais encore des chose à faire et même si ma rencontre avec cette fille n'avait durée que quelques minutes chaque seconde comptait je ne le savait que trop bien...
avatar
ségna

Messages : 72
Date d'inscription : 08/09/2014
Age : 16
Localisation : quelque part dans l'univers ( ça vous avance beaucoup)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: une rencontre prédis par... mon estomac

Message par mirranda le Sam 13 Déc - 13:27

Elle répondit à ma question par un simple geste de la tête qui me rassura, suis-je vraiment stupide? pensai-je. Pff je suis la tête dans les nuages en ce moment je ne regarde pas autour de moi et je fait n'importe quoi. je commença a parler a la fille que j'avais bousculer mais je parlais dans le vide elle était partie. je mit a la rattraper, j'allais plus vite qu'elle donc j’arrivais rapidement vers cet fille. je lui dit:" Et attend je tien a m’excuser. tu vas où? Je peut t’accompagner? est-ce-que je peut te tutoyer? ho désoler je parle trop. et si je te dérange dit le moi je ferais comme si je ne t'est jamais vue". En la regardant de plus près elle me rappelle mon frère ses cheveux brun.ho grand frère pourquoi est tu... j'avais les larme au yeux, je me frottais les pour ne pas que sa ce voit de plus ils étais devenue gris. ho non si elle voit que mes yeux on changer de couleur elle vas me regarder bizarre et elle vas me juger, a moins que ce ne suis pas ce type de fille. bon de toute façon je vais rester un moment pour attendre qu'elle me réponde.
avatar
mirranda
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 06/09/2014
Localisation : dans les ténèbres pour aller chercher l'élue de mon cœur.

Voir le profil de l'utilisateur http://unepourlavie.bbconcept.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: une rencontre prédis par... mon estomac

Message par ségna le Lun 22 Déc - 18:19

Je partais quand le fille qui m'avais bousculée me rattrapa et me demanda:
Et attend je tien a m’excuser. tu vas où? Je peut t’accompagner? est-ce-que je peut te tutoyer? ho désoler je parle trop. et si je te dérange dit le moi je ferais comme si je ne t'est jamais vue" Je ne m’arrêtas pas mais lui répondis indifférente  alors qu'elle était à coté de moi:  
Ce n'est rien,  je dois aller faire des courses, fais comme tu veux, tu ne me gêne pas particulièrement.                                                                                                                      
Ce n'était pas très long mais les longs discours ne m'ont   jamais intéressé je préfère dire les chose franchement même si ça ne plaît pas à certain. Tiens la fille ses yeux avaient  changer de couleur. Ils s’étaient a présent gris, couleur de la tristesse. J'aime pas quand les gens pleurs. C'est pas marrant.   Je repris toujours sur le même ton :
Je ne te connais pas mais quand tu est triste ton visage s’enlaidit de 65%. Et puis heu... je me demandais si tu savais ou il y à un magasin de musique.
Tant pis si c'était pas superbe comme phrase mais j'avais entendue ça quelque part et depuis j'ai envie de le dire. C'est fait, super. Je continuais à marcher en attendant sa réponse ou si elle allait s'enfuir comme d'autre...


Dernière édition par ségna le Jeu 25 Déc - 11:35, édité 1 fois
avatar
ségna

Messages : 72
Date d'inscription : 08/09/2014
Age : 16
Localisation : quelque part dans l'univers ( ça vous avance beaucoup)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: une rencontre prédis par... mon estomac

Message par mirranda le Mer 24 Déc - 16:09

Elle me répondit "Ce n'est rien, je dois aller faire des cours, fais comme tu veux, tu ne me gêne pas particulièrement." Même après ce qu'elle m'avait dit j'avais impression de la déranger. je continua de la suivre tout en me taisant, je baissa la tête et je regarda mes roller. je sentais que mes yeux changeais encore de couleur, je me regarda dans mon miroir de poche. me yeux étaient encore un peu rouge puis juste après je vis que mes yeux étaient devenus jaunes. Jaune? Sa faisait depuis cinq ans que mes yeux n'étaient pas devenus jaunes. je ne voulais pas que la fille les voient donc je baissa la tête. cette fille avaient quelque mèche de cheveux rose, c'était étrange mais je trouve que sa lui va bien je ne sais pas si c'est naturelle ou si c'est elle qui c'est fait teindre les cheveux. plus je la regardais avancer plus j'avais l’impression de la déranger. je voulais partir en courant mais dès que je voulue le faire elle recommença à me parler : "Je ne te connais pas mais quand tu est triste ton visage s’enlaidit de 65%. Et puis heu... je me demandais si tu savais ou il y à un magasin de musique." Je réfléchissais un petit moment et lui répondit : "Merci, c'est gentille de ta part de me remonter le moral, moi non plus je ne connais pas mais ses petites minutes qui sont passer me montre que tu a l'aire gentille. He... oui je sais où se trouve le magasin de musique, tu veut que je t'y emmène?  Et je peut t'aider pour tes cours? J’espère que je ne te dérange pas?"   Ho mince sa fait deux fois que lui pose la même question. "dit tu t'appelle comment? si tu veut pas me le dit se n'est pas grave." m’exclamais-je d'un coup.
avatar
mirranda
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 06/09/2014
Localisation : dans les ténèbres pour aller chercher l'élue de mon cœur.

Voir le profil de l'utilisateur http://unepourlavie.bbconcept.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: une rencontre prédis par... mon estomac

Message par ségna le Jeu 25 Déc - 18:36

C'est fou comme cette fille parlait, tout le contraire de moi mais elle m'était sympathique. D'ailleurs elle reprenait encore la parole:
Merci, c'est gentil de ta part de me remonter le moral, moi non plus je ne te connais pas mais ces petites minutes qui sont passée me montre que tu a l'air gentille. Hé... oui je sais où se trouve le magasin de musique, tu veux que je t'y emmène? Et je peut t'aider pour tes courses? J’espère que je ne te dérange pas?
Elle ne pouvait décidément pas s’arrêter de parler. Je la regarda du coin de l’œil et vie, même si elle baissait la tête pour le cacher, que ses yeux avait encore changer de couleurs. Jaune?? On dirait que ses yeux change de couleur en fonction de son humeur. Dans ce cas que voulait dire la couleur jaune? Je ne savais pas mais je contait bien la faire parler. Oh elle lorgnais sur ma mèche.  Sûrement se demandait t' elle si c'était naturelle. Enfin après cette analyse de ses geste je réagis a ses paroles :
je ne voulais pas spécialement te remonté le morale. Ouais enfin ça dépend du point de vu. Ouais, je veut bien s'il te plaît. Pas spécialement,tu a sûrement mieux a faire mais tu ne me dérange pas.
Ça fait deux fois qu'elle répétait la même chose mais bon. On va dire que c'est dus a la nervosité plutôt qu'au faite qu'elle est idiote et redis toujours la même chose même si elle en a pas l'air. Pourtant pourquoi serait t' elle nerveuse? Ah oui c'est lassant mais les personnes qui sont avec moi sont parfois pris de nervosité. Néanmoins la jeune fille ne se découragea pas et repris:
-"dit tu t'appelle comment? si tu veut pas me le dit se n'est pas grave."  
bon elle commençait à me soûler je lui aie déjà dit qu'elle ne me dérangeait pas. Pourquoi continuait t' elle a faire comme si elle était un boulet. Ensuite pourquoi ne lui dirai-je pas mon prénom ? Pour finir pourquoi elle me suivait, elle avait sûrement mieux a faire. D'accord je n'allait me plaindre ça faisait longtemps que je n'avais pas rencontré une personne aussi intéressante depuis... Bon rien à voire. Pff respire Ségna il fallait que je me calme sinon ça allait commencer, je pouvait d'ailleurs m'estimer heureuse que cela n'ai pas déjà eu lieu. Elle allait sûrement s'enfuir si elle le voyait. D'accord ce serait un bon test mais je n'aime pas qu'on me juge pour ça. Je respira un bon coup puis  dit a la jeune fille  ce que je pensait mais calmement:
peut tu arrêter de faire comme si tu était  un boulet s'il te plaît, je t'ai déjà dit que tu ne me dérangeais pas. Je ne trouve pas  de raison de ne pas te dire mon nom, c'est pourquoi je vais te le dire. Je m'appelle Ségna. Comme je n'aime pas faire les chose a moitié je vais me présenté complètement: Je m'appelle Ségna j'ai 16 ans j'habite a Delhi, J'aime bien la liberté la foret, le japonais. Je pense que je suis franche, je me donne toujours à font pour quelque chose qui m’intéresse, je n'aime pas les hypocrite, je chante mal. J'adore dessiner et écrire mais dans un seul registre. Je pense que les humain qui détruise la forêt sont des ordure , pour la plupart. Je m'habille de façon plutôt extravagante. Ma mèche et mes yeux violets sont naturelle. j'aime bien aussi le théâtre.  Je ne parle pas souvent autant.  Je te retourna la question comment t'appelle tu?
Voila c'est fais, je me suis présenté. Pourtant je n'en demandais pas autant des autres. Je déteste faire les chose a moitié. J'ai peut- être été ennuyante? Tant pis si la jeune fille était partie pendant que je parlais eh bien c'est que je m'étais tromper sur son compte, ça arrive.
avatar
ségna

Messages : 72
Date d'inscription : 08/09/2014
Age : 16
Localisation : quelque part dans l'univers ( ça vous avance beaucoup)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: une rencontre prédis par... mon estomac

Message par mirranda le Sam 3 Jan - 16:31

Je continuais à marcher tout en regardant mes pieds, ou plutôt mes rollers. Mes pieds étaient recroquevillés dans mes patins à roulette. Ils étaient vraiment trop petits pour moi, mais même avec cela je continuais à m’en servir. Toute ces chose que je tien de mon frère me sont si précieuses. Si il pouvait exister, seul lui comprendrait ce que je ressens et ce que je vis chaque jours. Ses rollers est la seule chose qui me reste de lui. Mes parents sont si cruelles qu’ils sont mis toutes ses affaires dans une pièce qui s’on fermer à double tours. Ils ont enlevé toute trace de son existence, dans l’album photo il n’y en a plus aucun de lui. Je n’ai jamais su a quoi il ressemblait et qu’il y était. Grâce à maire, elle me racontait quelque moment passé avec lui. Il n’y a pas si longtemps que j’ai fêté mes 15 ans. Marie ma offert le plus beau de tous les cadeaux, elle s’est introduit dans la pièce bien qu’elle n’est pas le droit su peine d’être renvoyer. Pour aller chercher mon cadeau d’anniversaire, c’est le collier de mon frère, d’après elle il le portait tout le temps même la nuit. Quand elle me là offert, devant mes parent, ils crollaient que c’étaient un bijou acheter dans un kinder surprise. Mais en réalité ce collier venait de sa famille. Il se transmettait de génération en génération, mais Marie n’a jamais pu avoir d’enfant à cause d’une maladie. Donc elle décida de le remettre à mon frère puis à moi. Je lui promis d’en prendre le plus grand soin et de bien l’entretenir. Ce pendentif était un ovale où dessus il y avait des magnifiques dessins. Il pouvait s’ouvrir, à l’intérieure deux photos si trouvaient. Une fille qui devait avoir mon âge et un garçon d’une quinzaine d’années. Je demandais à Marie qui étaient ces personne, elle me répondit : « ces personne que tu vois là sont toujours la première a l’avoir eu et la dernière. A droite une de mes ancêtre et à gauche ton frère, c’est lui qui la eu ce bijou en dernier. Et maintenant tu dois mettre une photo de toi pour replacer celle de ton frère, c’est la tradition. » Je criais de joie en sachant que le garçon sur la photo était mon frère. Après toutes ses années d’attente pour le voir en photo il m’a fallu un seul jour pour le voir en photo, et ce jour c’est celui-ci. Je sortie de la table en faisant tomber ma chaise, cela fit un bruit effroyable. Je pris Marie par le bras et la tiras hors de la table, je courus jusqu’à ma chambre. Arriver dans la pièce, je pris ma clés qui se trouvait sous mon lit et me dirigeais vers mon bureau, plus précisément vers le premier tiroir. Celui-ci était différent des autres, il avait une serrure. J e glissais la clé que j’avais en main a l’intérieure et la tourna. Dans le tiroir il y avait peints d’objets que je tenais. Je pris une petite boîte où à l’intérieur ce trouait une petite photo de moi dans un petit cadre. Je pris la photo et le mettais à la place de la photo de mon frère que je mis dans le cadre.je referma tout ça et redescendis à table. Mes parents ne virent même pas que j’avais quitté un moment le diner, ils s’intéressaient plus à leurs pierre précieuse qu’à leur propre fille. Au moment du dessert après avoir souffler sur les bougies de mon gâteau d’anniversaire, mon père me tendit une boite. Ils n’avaient pas oublié mon anniversaire. Je l’ouvris et découvris une chaîne avec une petite pierre qui brillait à la lumière en guise de pendentif, elle était verte comme la nature. Mon père rajouta que c’était un petit bout du diamant rechercher. Dès que je le su je partie en pleurant dans ma chambre, je pris mes roller sortie de la maison. Je me suis diriger vers la forêt wikushima et c’est à ce moment où j’ai bousculé cette file à l’arrêt de bus. Ah oui c’est vrai je pence tellement que j’oublie de regarder autour de moi. Mince je crois qu’elle avait vu mes yeux changer de couleur, elle doit se douter e quelque chose, elle a aussi vu que je regardais sa mèche de cheveux. Puis après avoir regardé tous mes gestes que j’avais pu faire elle répondit à ma question : « je ne voulais pas spécialement te remonté le morale. Ouais enfin ça dépend du point de vu. Ouais, je veux bien s'il te plaît. Pas spécialement, tu as sûrement mieux à faire mais tu ne me dérange pas. » Cette fille me surprit avec sa franchise, elle était franche et tant mieux, mais je ne pense pas qu’un jour je le saurais autant qu’elle. Comme on dit toujours chacun a ses défauts et ses qualités. Je pense qu’elle avait remarqué que cela faisait deux fois que je répétais la même phrase, peu m’importe je suis comme je suis un point c’est tout. Si les personnes ne m’acceptent pas avec mes vraies valeurs ils sont qu’à voir dans un autre monde si mon contraire y ait. J’étais plus détendue et je voulais chanter et danser mais pourtant je restais là à continuer de patiner. Je me regardais une deuxième fois dans mon miroir de poche, je vis que sous mes yeux ils restaient des traces des larmes de toute alors. Mais après je vis que mes iris étaient redevenues normal enfin à peu près. C’était un jolie mélange de bleu et de rose que m’offraient mes yeux je leva la tête et regardais la jeune fille et vis que ses expressions sur son visage changeaient et même plusieurs fois puis elle répondit à la deuxième question que je lui avait posée : « peux-tu arrêter de faire comme si tu étais un boulet s'il te plaît, je t'ai déjà dit que tu ne me dérangeais pas. Je ne trouve pas de raison de ne pas te dire mon nom, c'est pourquoi je vais te le dire. Je m'appelle Ségna. Comme je n'aime pas faire les choses à moitié je vais me présenter complètement: Je m'appelle Ségna j'ai 16 ans j'habite à Delhi, J'aime bien la liberté la foret, le japonais. Je pense que je suis franche, je me donne toujours à fond pour quelque chose qui m’intéresse, je n'aime pas les hypocrite, je chante mal. J'adore dessiner et écrire mais dans un seul registre. Je pense que les humains qui détruisent la forêt sont des ordures, pour la plupart. Je m'habille de façon plutôt extravagante. Ma mèche et mes yeux violets sont naturels. J’aime bien aussi le théâtre. Je ne parle pas souvent autant. Je te retournai la question comment t'appelle tu? » Cette fille enfin ségna était remarquable, elle était franche et directe ce qui est un bon point. Mais pourquoi me disait-elle autant de choses je lui ai juste demandé de me donner son nom, de me faire une petite autobiographie mais bon ce n’est pas grave, je j’allais lui répondre : « non je n’ai rien à faire d’autre et de toute façon à côté du magasin de où tu vas il y a le magasin de sport et j’ai besoin d’y aller puis pour t’informer si je fais comme si j’étais un boulet c’est pour te tester, et je vais arrêter car tu as réussi le test. Tu es une fille incroyable. Tu es franche et je trouve que c’est plutôt une qualité enfin pour moi.ne t’énerve pas pour ce teste c’est pur être sûre que tu es une fille bien. C’est vrai tu n’aimes pas faire les choses à moitié, mais je ne t’ai pas demandé de me dire autant de chose sur toi. Je préfère découvrir quelqu’un petit que tout s’avoir d’un coup. Normalement je ne fais jamais ce que je vais faire mais je déteste l’injustice donc même si c’est une toute petite chose de rien du tout je le fait quand même. Et comme un personne me dit souvent ne cherche pas à faire une chose trop compliquer d’un seul coup c’est petit à petit que tu le feras. Normalement je ne me présente pas à un personne que je viens de rencontrer. Bon je m’appelle Mirranda mon nom de famille on s’en fiche, j’ai 15 ans, j’habite à Hong-Kong. Tout comme toi j’aime la forêt particulièrement une et la liberté, je déteste l’injustice, j’aime dessiner tout ce que je vois et j’emporte toujours avec moi mon cahier de de dessins. Je suis têtue mais ce n’est pas ça qui vas me faire perdre ma joie de vivre et ma politesse, je suis borner et je l’avoue tout autant que je croie en la magie car sinon nous n’aurions pas ses sorte de choses surnaturelle avec nos yeux et tes cheveux. Mes yeux… je préfère garder le secret. Et tout comme toi je m’habille aussi avec des habilles original. Ah oui je parle beaucoup enfin tu as dû y remarquer » je m’élançais à toute vitesse en tournant vers la droite et criais : « c’est par ici on est bientôt arrivées. » j’étais heureuse et je respirais cette bonne aire. Mes yeux étaient roses et seulement roses.

avatar
mirranda
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 06/09/2014
Localisation : dans les ténèbres pour aller chercher l'élue de mon cœur.

Voir le profil de l'utilisateur http://unepourlavie.bbconcept.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: une rencontre prédis par... mon estomac

Message par ségna le Ven 6 Fév - 17:41

" non je n’ai rien à faire d’autre et de toute façon à côté du magasin de où tu vas il y a le magasin de sport et j’ai besoin d’y aller puis pour t’informer si je fais comme si j’étais un boulet c’est pour te tester, et je vais arrêter car tu as réussi le test. Tu es une fille incroyable. Tu es franche et je trouve que c’est plutôt une qualité enfin pour moi.ne t’énerve pas pour ce teste c’est pur être sûre que tu es une fille bien. C’est vrai tu n’aimes pas faire les choses à moitié, mais je ne t’ai pas demandé de me dire autant de chose sur toi. Je préfère découvrir quelqu’un petit que tout savoir d’un coup. Normalement je ne fais jamais ce que je vais faire mais je déteste l’injustice donc même si c’est une toute petite chose de rien du tout je le fait quand même. Et comme un personne me dit souvent ne cherche pas à faire une chose trop compliquer d’un seul coup c’est petit à petit que tu le feras. Normalement je ne me présente pas à un personne que je viens de rencontrer. Bon je m’appelle Mirranda mon nom de famille on s’en fiche, j’ai 15 ans, j’habite à Hong-Kong. Tout comme toi j’aime la forêt particulièrement une et la liberté, je déteste l’injustice, j’aime dessiner tout ce que je vois et j’emporte toujours avec moi mon cahier de de dessins. Je suis têtue mais ce n’est pas ça qui vas me faire perdre ma joie de vivre et ma politesse, je suis borner et je l’avoue tout autant que je croie en la magie car sinon nous n’aurions pas ses sorte de choses surnaturelle avec nos yeux et tes cheveux. Mes yeux… je préfère garder le secret. Et tout comme toi je m’habille aussi avec des habits original. Ah oui je parle beaucoup enfin tu as dû y remarquer »
oh super le magasin de sport juste a coté, je n'en avait pas particulièrement besoin mais je croie qu'il y a un truc qui me chiffonne que je dois demander. ce n'était pas très important pour le commun des mortelles, je sais, je suis mortelle aussi, mais ça l'était pour moi. je ne comprenais pas..., non rien, rien du tout! oh elle m'avais tester et bien a sa guise. ça me contrariant mais un test soit on le réussi soit on le rate. dans ceux là il n'y a pas de note soit c'est 20 soit 0. c'était mon point de vue seulement, tout le monde n'est pas d'accord et je respecte ça. Eh bien si ma présentation ne lui convenait pas... tant pis. je ne la retenais pas. J’étaie comme ça et puis c'est tout. borner? elle l’était. la magie? j'y croyais aussi c'était très important pour moi de croire en cela. il fallait bien que je croie en quelque chose. j'avoue que je ne croyait pas comme la plupart de fille a la force de l'amour. l'amour... je ne l'ai jamais connue ou si peut. je ne pensait pas qu'elle pouvait changer quelqu'un, non je ne le pensait pas. je ne croie pas non plus en tout ces truc que le monde appelle... non ça je ne sais pas se que j'en pensait je pense que ça aide mais que ça ne transforme pas un Homme. quoi que.. je ne savais pas vraiment ce en quoi je croyait mais la magie ça oui je savais qu'elle existait. son discours était comparable au mien et c'est pour cela que je lui répondis:
Oui, on s'en fiche. fais comme tu veux. ouais comme je l'ai déjà dit ça dépend de point de vue. Bien, je ne te demande pas de parler de ce que tu ne veux pas, d'accord si tu le dit. peut être mais pas plus que certaines filles de ma classe. je te suis. je ne cherchais pas a me faire une amie ni même a être sympa avec elle ou désagréable juste a vivre. Vivre, mourir c'était de terme étrange. souvent on dit que l'on vit tant que son âme est présente en soit. l’âme... encore un terme étrange. l’âme je pense que c'est ce qui permet de croire. est ce que ça veut dire que si on ne croit pas on est vide? je ne comprend vraiment rien. tient elle s'était arrêtée. on devait être arriver. j’allai enfin pouvoir acheter... ce qui me tenait a cœur. je sortie ma liste de ma besace et.. le vent se mit a souffler brusquement. ou peut être soufflait-il déjà mais je n'avais pas remarquée. Quoi qu'il en soit ma liste venait de m’échapper et commença de à s'envoler doucement. quand la vent cessa elle vint se poser au pied de Mirranda qui se pencha et la ramassa... je n'avait plus rien a dire.
avatar
ségna

Messages : 72
Date d'inscription : 08/09/2014
Age : 16
Localisation : quelque part dans l'univers ( ça vous avance beaucoup)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: une rencontre prédis par... mon estomac

Message par mirranda le Jeu 10 Sep - 17:15

"Oui, on s'en fiche. fais comme tu veux. ouais comme je l'ai déjà dit ça dépend de point de vue. Bien, je ne te demande pas de parler de ce que tu ne veux pas, d'accord si tu le dit. peut être mais pas plus que certaines filles de ma classe. je te suis." voila ce qu'elle m'avait répondue mais je l'avais à moitièe écoutée car ses opinions m'itéraissais peu, si sa ne lui plaisait pas comme j'étais je m'en fichais pas mal. Je n'attendais pas Ségna elle n'était pas très long mais maintenant que je n'avais plus besoin de jouer la comédie je pouvais enfin profitée de ce vent doux et très agréable. Croyer-vous qu'un jour, dans ce monde étrange, je pourrais réspirer cette meme air qui rentre dans mes poumons à l'instant meme où je vous parle et sans me sousier de mes problèmes ou de ce que l'avenir me prépare? Croyez-vous aussi si le destin est favorable pour toutes les personnes de cette terre? Vous savez j'ai beau à me parler toute seul comme une idiote et pourtant je continue à éspérer, à éspérer qu'un jour, qu'un seul de mes reves se realiser. Je coutinue à y croire car mes camarades du collège qui s'intéraissaient à moi car j'avais des parents riches, et que je les envoyais balayer car il ne croivent pas en leurs rêves.Ma seul devise est d'aider les personnes à croire en quelque chose. Mes camarades mes trouvaient complètement folle et pourtant je suis la seul à me battre pour se que je croiyais. ¤
je m'arretais pour attendre Ségna car à 5m on étaient arrivées. Je métais ma mains dans ma poche et sentie quelque choses, je le sortie. C'était le pendentif que mes parents m'avaient offert pour mon anniversaire. Je me métais à pleurer. Puis le vent souflait plus fort, je regardais par terre et quand celui-ci redevenu une brise légère je voyais un papier et le ramassa. Je trouvais sa trop impolie de lire ce qu'il y avait ecrit dessu. Je penssais que c'était surment à Ségna sans etre vaiment certaine. Je lui posais la question en levant la tete, je pleurais encore : "est-ce à toi?" je n'attendais pas sa réponse et lui donnais le bout de papier. Puis je reprenais : "désolé, je..."et partie pour fuire. Je détèstais qu'une personne me voyais aussi faible. J'étais faible je le savais et je l'avouais. Mais c'étais une partie de moi que j'avais du mal à partager. Comment paraitre fort alors je l'étais pas ou très peu? Tout le monde étaient faible car si tout les etre qui vivaient sur cette terre et de mon éspèce étaient parfait la vie ne ressemblerait à rien. J'ai plien de dèfauts et j'ésayais de tous les assumer à raport à d'autre. Mes larmes et je ne voulais pas les arreter, pouvais-etre que ma tristesse partirait avec mes larmes. ¤
un jeune homme passait vers moi. Si je parle de ce garcon c'était Qu'une sensation bizard m'étais apparue à l'instant où mon regard c'étais posé sur lui. Ce garcon devait avoir une trentaine d'années, il avait les cheveux brin et le plus étrange c'était que ses yeux étaient aussi vers que les miens, je n'avais jamais vue sa. À rapport à moi il ne jettait pas un coups d'yeux vers moi. Il était fixé sur son portable quelque chose devait l'enerver fortement vue ses traits sur son visage. Est ce que Ségna allait me ratraper ou allait-elle faire commes si de rien était en continuent ses cours? C'était la seul question qui me tourmentais. Tout au fond de mon coeur je ne savais pas trop ce que je voulais vraiment qu'elle m'arretait dans ma fuite ou pas? Je ne savais pas du tout je ne savais pas si je voulais rire ou pleurer. Si je voulais dancer ou chanter des chanson triste. Tout ce que je pouvais vous dire c'étais que mon coeur soufrais, il soufrais car j'étais triste. Triste de me dire que mes parent ne voyaient pas la vrai beauté d'une personne et qu'ils ne s'occupaient pas de moi. Je donerais tout se que j'ai de plus cher pour avoir une vrai famille. Une vrai famille avec le quel je partagerais une tablette de chocolat, que je distribuais a tout les membre de ma famille au lieux de la manger toute seul. C'étais mon reve le plus cher.
avatar
mirranda
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 06/09/2014
Localisation : dans les ténèbres pour aller chercher l'élue de mon cœur.

Voir le profil de l'utilisateur http://unepourlavie.bbconcept.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: une rencontre prédis par... mon estomac

Message par ségna le Dim 29 Nov - 17:36

Pourquoi était elle partie? peut-être avait-elle honte de s'être mis à pleurer. je ne comprendrais jamais cette façon de penser. ce n'est pas parce que tu pleurs que tu es faible. pleurer montre que tu ressens quelque chose et que tu te donnes du mal dans ce monde glaciale. la faiblesse c'est quand tu n'as pas le courage d'affronté tes peur, de croire en tes convictions ou de dire ce que tu pense. ce n'est peu être que ma définition mais je croie en celle ci. bah de toute façon ce n'était pas mon problème.
         j'étais maintenant devant le magasin de musique.  Je m’apprêtais à entrer dans la boutique quand un objet par terre attira mon attention. C'était un médaillon. Il devait être à Mirranda - bah quoi je ne sais pas son nom de famille je n'ai pas d'autre choix que de l'appeler par son prénom- qui l'avait perdu quand elle s'était enfuie. Je lui rendrait si je la revoie. En attendant... Je rentrais dans la boutique.

J'oubliais instantanément cette fille que j’avais croisé. Cet endroit était un paradis. Des pages de partitions, vierge ou avec des symphonie connue ou pas ; toute sorte d'instruments de musique, des CD rare ou non ; des cordes de guitare...  J'allais d'ailleurs commencer par prendre de  celle ci. Je ne l'avais pas écrit sur ma liste mais il me fallait des cordes de guitare : Mi grave et La. Je pense que je vais toute les reprendre. Je fourra deux paquets de cordes dans mon sac. Ensuite, il me fallait un médiateur, des feuilles de partitions vierge. Et si j'en prenais aussi écrite pour pouvoir m’entraîner à la guitare. Je comptait mon argent. Oui, même avec les autres courses il m'en  restait asse pour les partitions écrite en plus du CD de Galeel. Super ! J'en pris quelques-unes de  Bach, Mozart et quelque partitions d'artiste plus récent. J'attrapai aussi mon CD de Galeel et me dirigeais vers la caisse. Une fois dehors, je regardais avec tendresse mes achats. Mon groupe préférer et en plus des partitions toute nouvelle à étudier. J'étais ravis. Bon ce n'était pas tout, il me restait des emplettes. Une fois mes courses faites je décidai de faire un break  au parc. Quel ne fut pas ma surprise quand je vis que, là bas, était assise, en train de pleurer   -encore – Miranda. Cool j'allais pouvoir lui rendre son médaillon. Bon elle pleurait et alors ! Quoi ! Faut pas juger... bon je fais quoi, je la laisse pleurer et je lui rendrais son médaillon une autre fois ou je la réconforte ?  
                  Entre ces deux solutions je choisissais la troisième. Je sais ! je suis compliquer mais quand il y avait des choix je choisissais toujours celui qui n'était pas présenté. Comme ça c'était plus amusant, sinon je m'ennuyais, mais ce n'était pas important.
               Je m'approchai de Miranda. Elle ne m'avais pas vu arriver. Je me plantais alors devant elle et dit:
«  T'as perdue ça ! »  
J'avais conscience que mon ton n'était pas des plus aimable et que je pourrais être un peu plus gentille avec une fille qui pleurait mais je n'aimait pas faire de chichi.
avatar
ségna

Messages : 72
Date d'inscription : 08/09/2014
Age : 16
Localisation : quelque part dans l'univers ( ça vous avance beaucoup)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: une rencontre prédis par... mon estomac

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum