Gotha Haruko, chercheur de rue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gotha Haruko, chercheur de rue

Message par Elie le Mar 21 Fév - 20:25

                                         
Ton perso          
Nom: Avant 18 ans : Yuki Haruko. Après 18 ans : Gotha Haruko      
Age:   26 ans
Ce qu'il aime:  Etre cynique et sarcastique, l’humour noir, être libre de faire ce qu’il veut, voler les passants,     

Ce qu'il n'aime          pas:     Qu’on le prenne en pitié, les gens plus forts que lui, les riches

où il vit (dans quel ville ou dans quel forêt) :    Delhi (principalement, mais étant SDF, dort parfois dans les autres villes)
Statut(chercheur, rebelle, neutre ou akuma, si vous êtes un akuma préciser de qui.):Chercheur illégal
         
                              Physique(Minimum          4 lignes):    
                                                 
         
         
         
   Gotha est un jeune homme très grand et fin, mesurant au moins un bon mètre quatre-vingt. Il a des cheveux bleus foncé mi-longs coupés à la va-vite : Ce n’est pas comme s’il avait les moyens de se payer un coiffeur de luxe. Il y retourne pourtant tous les 3 ou 4 mois pour les couper et surtout se faire une couleur : Le bleu n’est bien sûr pas naturel, il les avait auparavant noirs. Ses yeux bleu foncé lui donnent un côté ténébreux qui le rendrait assez craquant s’il n’avait pas une hygiène aussi déplorable : Il se lave dès qu’il le peut, mais les occasions ne se présentent pas chaque jour, mais va souvent chez un ami gendarme qui accepte qu'il vienne au moins boire, utiliser les toilettes, et se doucher (Dans le dos de sa femme qui ne l'apprécie pas beaucoup). Ce n’est que lorsque ses vêtements deviennent trop usés qu’il décide d’agresser n’importe qui ayant des habits à son goût afin de se les approprier pour se changer. Il est également rare de voir Gotha en parfait état : Il faut toujours qu’il ait quelques égratignures, des balafres ou un œil au beurre noir, difficile de le rendre présentable.

Gotha est aussi très agile, il s’entraine tous les jours pour conserver cette particularité. Il mène toute sorte d’acrobaties sur les toits des quartiers désaffectés et fait rarement de faux mouvement, se déplaçant ainsi aisément et rapidement dans les ruelles labyrinthiques de la ville. Son mauvais caractère le conduisant à de nombreuses bagarres, il se débrouille au corps à corps malgré son apparence maigre.
   
         
     


         
                              Caractère(Minimum          5 ligne):    
                                                 
         
         
         
        Ce ne serait pas forcément une bonne idée de vouloir se lier d’amitié avec Gotha : Il est plutôt antipathique. C’est une personne hypocrite et égoïste : Tout ce qu’il fait, il le fait pour lui, jamais il ne rendra service à quelqu’un s’il n’y gagne pas quelque chose à la fin. Peu sociable, il s’attache rarement aux gens, préférant ne pas se risquer dans une amitié qui pourrait échouer. Il est donc assez farouche. Peu épanoui, il a n’a jamais l’air heureux quand il est seul, écrasé par la vie rude de la rue. Avec les autres, il se cache sous une façade de mauvais garçon, laissant s’exprimer son arrogance et son côté cynique. Il fait attention à ne pas lier des liens trop forts avec qui que ce soit, comme si cela le rassurait pour ne pas faire d’erreur dans une potentielle amitié. Mais cela ne l’empêche pas de prendre tout de même un certain plaisir à provoquer les autres et il ne garde aucun scrupule à voler ou tabasser des passants. Cette violence, souvent gratuite, ne le rend pas très fréquentable.

Pourtant, il arrive que certaines personnes percent à travers ses nombreux défauts pour connaître une apparence plus calme. Quand il se laisse aller à la discussion avec quelqu’un, il se dévoile être un adolescent seul et fatigué, ne voulant plus faire d’effort pour vivre avec la société. Il sait se montrer curieux quand une chose l’intéresse, ce qui peut parfois le conduire à se mêler de choses qui ne le concernent pas, contrebalançant ainsi son côté égoïste : Il a déjà rendu service afin de satisfaire sa curiosité.  En revanche, on ne peut pas dire qu’il ait beaucoup de volonté : Il n’a jamais vraiment cherché de travail, sous prétexte qu’on risquait de l’arrêter pour s’être fait passer pour mort, ou pire, qu’on le ramène à sa famille. Il se laisse donc vivre, sans vraiment y faire attention. Il n’a aucun but dans la vie, si ce n’est régler ses comptes avec les meurtriers de James. C’est également un très mauvais perdant : Il ne supporte pas qu’on ait le dessus sur lui, il est dans ces cas-là facile de l’énerver. Il perd facilement son sang-froid, mais reste calme tant qu’il sent qu’il a le contrôle sur la situation. Il a toujours eu ce besoin de supériorité sur les autres, cette envie d’être plus fort que tout le monde. C’est d’ailleurs ce qui l’encourage à se battre si souvent dans la rue. Dans le fond il n’est peut-être pas si mauvais.


Sa vie sociale a beau être particulièrement restreinte, Gotha connaît tout de même quelques personnes sur qui il peut plus ou moins compter. Cependant, le seul qu’il considère aujourd’hui comme un ami est Harold Temaru. Aussi étonnant que cela puisse paraître, Harold est gendarme. Cela peut sembler un peu étrange qu’un délinquant tel que Gotha se lie d’amitié avec un flic, mais en réalité, même s’il ne l’admettra jamais, Gotha sait que cela l’oblige à ne pas faire trop n’importe quoi, ou à commettre des actes qu’il pourrait regretter par la suite. Ils ont fait connaissance par hasard, dans un bar. Harold vivait une passe difficile avec sa femme, et Gotha avait profité de son état d’ébriété pour lui faire les poches. Mais il avait surestimé son état d’ivresse : Harold était un bon policier, et il l’avait pris la main dans le sac. Il n’était pas en service, mais il l’emmena tout de même en garde à vue, et assez naturellement, ils passèrent la nuit à discuter, de chaque côté des barreaux. Ils se recroisèrent plus tard, alors que Gotha squattait un banc pour la nuit, et finirent par se retrouver de temps en temps, dans des cafés ou des bars, discutant et riant comme de vieux amis.

Bien sûr, Gotha a mit du temps avant d’accorder sa confiance à Harold : Il le connaît depuis 6 ans. Harold l’a déjà sorti de quelques situations délicates, et tente de l’aider à remonter la pente, sans plus de succès que Gabrielle cependant. Voici par exemple une de leur dispute typique, un jour où Gotha s’est fait virer d’un boulot qu’Harold avait trouvé pour lui :

« Mais bordel, c’est quoi ton problème avec l’autorité ? T’es même pas foutu de suivre les ordres les plus simples ?!
- Si… Mais ça me saoule.
- Ha, ça te saoule ? Gotha, t’as 26 balais, et tu te comportes comme un gamin de 16 ans !
- Justement, j’ai ’26 balais’, comme tu dis. Donc c’est un peu tard pour les leçons de moral. Je sais ce que je fais, et je me passerais de tes commentaires.
- Tu sais ce que tu fais ? Ah oui ?  Tu voles, tu bois, tu fumes, tu vis dehors, et quand on t’offre un boulot, tu te débrouille pour te faire virer ! Et tu prétends encore savoir ce que tu fais ?
- Et pourquoi ça t’énerve autant ? C’est mes problèmes, pas les tiens.
- Excuse-moi de me préoccuper de toi, imbécile. »

Ils restèrent un moment silencieux, Gotha n’ayant fait qu’un soupir pour seule réponse. Harold tournait en rond, visiblement contrarié, tandis que Gotha commençait à sortir un paquet de cigarette – volé bien évidemment.

« Si tu veux fumer, va dehors.
- Ok, répondit l’intéressé d’un air las avant de se lever et se diriger vers la sortie.
- Hé, Gotha attends, le stoppa-t-il.
- Quoi encore ?
- Il faudra vraiment que tu finisses par te prendre en main. Je vais pas toujours pouvoir te sortir de la galère. N’oublies pas que si tu gaffes trop, je n’aurais pas d’autre choix que de faire mon boulot.
- Oui je sais, tu me l’as déjà dit.
- Ha, encore une chose.
- Tu vas finir par me laisser fumer ma clope ou pas ?
- T’es pas une mauvaise personne. Alors arrêtes de jouer les durs.
- Pourquoi tu me dis ça ?
- Parce que les types vraiment pas nets, en général, ils ont pas d’amis flics.
- Disons que je te supporte, mais je peux pas voir tes collègues en peinture.
- Got... »

Il avait déjà claqué la porte.


         
         
         
     


         
                             Histoire(Minimum          5 lignes:    
                                                 
         
         
     Gotha est issu d’une famille assez riche. Ses parents se sont rencontrés dans la ville de Yutou. Son père était natif de Delhi et venait pour ses études tandis que sa mère étudiait les langues mortes. M. Haruko a changé de ville en se mariant, c’est quelques années plus tard que nait Gotha, alors nommé Yuki, en 4194. Il a passé une enfance assez monotone : Son père est très exigeant et peu compréhensif, demandant à ce que son fils excelle dans tous les domaines. Il va jusqu’à le priver de toutes sortes de choses qui font habituellement le bonheur des enfants, mais qu’il estime puérile et inutiles. Il aimerait que son fils réussisse tout ce qu’il entreprend, qu’il soit un garçon modèle. Mais Gotha ne s’est jamais comporté dans cette idée, bien au contraire. Mauvais élève, arrogant, violent, séchant les cours quand il en avait envie dès la primaire, il n’acceptait pas de suivre cette éducation trop sévère. Chaque nouvelle punition, remarque ou mauvaise note donné par ses professeurs équivalaient à une colère de son père. Gotha ne trouvait de l’affection que chez sa mère, haïssant cet homme qui prétendait vouloir assurer son avenir.

Son enfance aurait pu être tranquille quoique monotone s’il ne s’était pas attiré autant d’ennui. Ses parents ont été mille fois convoqués par l’école, et se sont même déjà retrouvé à la gendarmerie, malgré les interminables leçons de morale de son père. En primaire, il s’intéressait davantage à se battre avec les autres élèves, à harceler et tabasser les gamins qu’il estimait trop faible, et sombrait ainsi dans la violence alors qu’il était encore jeune. Il y prenait d’autant plus de plaisir en sachant que cela énervait son paternel de voir qu’il rejetait ainsi l’éducation parfaite qu’il aurait dû avoir. Gotha avait besoin d’un père, pas d’un éducateur. Et plus M.Haruko tentait de le recadrer, plus Gotha se rebellait.

C’est à l’âge de 12 ans qu’il a décidé de fuguer, suite à une énième dispute assez virulente. Il ne voulait pas simplement faire sa petite crise quelques temps pour rentrer en pleurant chez lui : Il avait en tête de prendre son indépendance définitivement. Il commença par errer deux ou trois jours dans les rues, sans vraiment savoir où aller. Epuisé et affamé, il se demandait si c’était vraiment une bonne idée, se mettant à hésiter. C’est dans une sombre ruelle qu’il rencontra James, un garçon ayant deux ans de plus que lui. Ils sympathisèrent, James ne se braquant pas des piques et remarques cinglantes de Gotha qui finit par lui vouer une véritable admiration. L’adolescent vivait seul avec sa grande sœur, Gabrielle, dans une vieille bâtisse abandonnée. Ils survivaient grâce aux quelques petits boulots de l’ainée, bien que ces derniers fussent payés bien en-dessous du smic. James, d’un tempérament plutôt calme aidait petit à petit Gotha à oublier ses habitudes de voyou. Cette vie à la fois dure et agréable lui convenait, ne demandant rien de plus qu’être avec des personnes qu’il aimait.

Grâce à Gabrielle et James, Gotha a pu se cacher des services de police qui le recherchaient pour le ramener à ses parents. Au début il restait caché dans la vieille bâtisse, puis les recherches sont devenues de moins en moins intensives. Il lui arrivait parfois de repenser à sa famille, à sa mère qu’il avait abandonné, bien qu’il n’ait jamais eu aucun regret en ce qui concernait son père : Il ne l’aimait pas, et il était persuadé que c’était réciproque. Ce n’était pas totalement vrai, M. Haruko était stricte mais tenait beaucoup à lui, même s’il ne lui a jamais montré. Mais les enfants ont souvent leur propre manière d’interpréter les choses. James le surprenait parfois dans sa mélancolie, et Gotha finit par se confier à lui. Il lui faisait confiance... Et il l’a trahi.

James a reporté les confidences de Gotha à Gabrielle, et ont ensemble pensé que ce serait mieux pour lui de revoir sa famille, et d’en repartir le cœur plus léger, pour dire ce qu’il avait dire. Selon eux le problème était qu’il était parti sans rien dire, sans expliquer pourquoi. Ils le dénoncèrent et il fut forcé de rentrer chez lui, n’ayant encore que 15 ans. Pendant deux mois, il ne fait rien pour repartir, en colère contre les seules personnes en qui il avait confiance. A son retour, sa mère avait beaucoup pleuré, tandis que son père s’était contenté d’une énorme crise de colère, lui reprochant son absence. Gotha en déduit qu’il ne lui avait pas manqué, et que de toute façon les états d’âme de son père ne l’intéressaient pas. Ces deux longs mois lui parurent une éternité, et c’est après avoir volé de l’argent à la famille qu’il s’enfuit une seconde fois, laissant juste un mot rapide griffonné à l’attention de sa mère.

Il resta seul, dans la rue pendant quatre autres mois. Il se fait teindre les cheveux en bleu marine pour paraitre moins reconnaissable, et replonge petit à petit dans la délinquance qu’il avait connu autrefois : Vols, bagarres, gardes à vues. Il se refuse à retourner dans la vieille bâtisse, ayant encore trop de rancœur. Mais le problème, c’était que plus les jours passaient, plus il repensait à James : Il lui manquait, et malgré sa trahison, il avait terriblement envie de le revoir et de lui pardonner pour retrouver sa vie d’avant. Pour ne plus faire semblant d’être fort devant des personnes qu’il menaçait pour avoir leur argent, car tout ça le fatiguait, surtout que c’était encore un gamin.

Il ne s’était pas éloigné plus longtemps, et avait désormais 16 ans : James lui manquait. Il retrouva l’ainée seule dans la vieille bâtisse délabrée. Gotha remarqua vite que quelque chose n’allait pas : Elle ne réagissait pas à ses remarques sarcastiques, et restait silencieuse, se contentant d’une étreinte trop sérieuse pour accueillir son retour. C’est alors qu’elle lui apprit que James était mort. Tué par de simples voyous. Elle lui assura qu’elle avait tenté de le retrouver pour le prévenir, mais c’était une tâche difficile dans la grande ville. Ce fut l’une des rare fois où Gotha versa des larmes. Il pleura la perte du seul être qu’il avait sincèrement aimé, se sentant coupable de ne pas avoir été là. De ne pas avoir pu lui dire qu’il ne lui en voulait plus, de ne pas avoir pu lui dire qu’il l’aimait plus que tout.

Il redevint solitaire et violent, sans que Gabrielle ne puisse y remédier, et finit par perdre contact avec elle en refusant son aide. Jusque-là Gotha s’appelait en fait Yuki, s’est ainsi que ses parents l’ont appelé. Mais quand il a eu 18 ans, il a changé de prénom, pour être sûr que sa famille ne le retrouverait pas. Il savait que James aimait bien ce nom, Gotha. C’est pour cette raison qu’il a opté pour ce nouveau nom plutôt qu’un autre.

5 ans après la mort de James, l’existence d’Ishi est révélée au monde. Le jeune voleur porte d’abord peu d’intérêt à cette pierre, mais change d’avis quand il découvre enfin, après des années de recherches, les responsables de la mort de James : Anciens voyous, ils travaillent désormais pour M.Haoki. Contre toute attente, Gotha parvient à contenir sa colère et refuse de devenir un meurtrier, sachant pertinemment qu’il n’a pas les épaules pour supporter un crime pareil : Il n’a certes aucun scrupule à tabasser des passants, mais tuer c’est autre chose. Inutile selon lui de prévenir les autorités, personne ne voudrait écouter un délinquant comme lui, il n’y a qu’avec de l’argent qu’il pourra parvenir à leur faire payer : Il se met donc à la recherche de la fameuse pierre de son côté, de façon illégale.

Aujourd’hui, Gotha a pris l’habitude de dormir dehors, sur les toits. Parfois il se cache dans des établissements publics tels que le lycée quand il fait froid ou qu’’il pleut. Quand il ne traine pas dans les rues, il va dans la forêt noire, plus proche de sa ville, pour chercher la pierre. Il passe son temps à se cacher de la loi, à se battre dans les rues et à voler les passants. Contrairement à Gabrielle, il refuse de quémander l’aide d’association ou autre, trop fier pour cela. Il se refuse à créer de nouveaux liens sociaux, ne voulant pas revivre ce qu’il s’est passé avec James et se montre donc plus cynique et virulent que jamais.

Concrètement, Gotha est un pauvre type qui croit que c’est en s’amusant du malheur des autres qu’il oubliera le sien. Son père strict et peu affectueux l’a fait se sentir incompris et mal-aimé, ce qui l’a décidé à régler ses problèmes en faisant tout le contraire de ce que lui disait son père. Jouer les rebelles lui a donner confiance en lui et il adore écraser les autres quand il le peut pour se donner l’illusion d’avoir un total contrôle sur son existence. Ce besoin exagéré d’indépendance s’ajoute à son côté égocentrique : C’est toujours lui, lui, et lui. Il nie être malheureux, seul et sans-attache, prétendant que sa situation lui convient parfaitement. Il se complait dans sa solitude car il a trop peur de revivre ce qu’il s’est passé avec James. Il a la trouille de s’ouvrir au monde et cache ça sous ses airs de voyou sans cœur.

         
         
         
         
         
         
         
         
     


Toi    
       
Surnom/pseudo:    Elie  
Age:    17 ans 
Codes:    Fernandez les a déjà donné ^^.  
Comment trouve tu le forum?      
Super, j'ai hâte qu'il se remplisse de membres !
avatar
Elie

Messages : 74
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 17
Localisation : Pas très loin.

Voir le profil de l'utilisateur http://audeladecemonde.clicforum.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gotha Haruko, chercheur de rue

Message par mirranda le Dim 23 Avr - 4:54

L'histoire de ce personnage est triste et me touche beaucoup, ce que ce personnage a vécu est affreux, cette violence est une protégé. J'aime beaucoup ce personnage malgré tous les actes qu'il fait. J'ai hâte de rp'g avec lui ^^
avatar
mirranda
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 06/09/2014
Localisation : dans les ténèbres pour aller chercher l'élue de mon cœur.

Voir le profil de l'utilisateur http://unepourlavie.bbconcept.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum