Sans un mot [PV Maxime/Gotha]

Aller en bas

Sans un mot [PV Maxime/Gotha]

Message par Elie le Lun 20 Aoû - 11:20

Le sang sur ses vêtements ne lui appartenait pas, mais celui coulant partout sur son visage était bien le sien. La sensation du sang visqueux collant à ses narines, et le goût amer du même liquide rouge dans sa bouche, tout cela l’incommodait fortement, mais il ne pouvait même pas s’essuyer, les menottes lui entravant déjà les poignets. Agression, détérioration de biens, et trouble à l’ordre publique. Tout ça pour une simple bagarre dans un bar qui avait mal tournée, Gotha étant un peu éméché, et la stupidité de type avec qui il s’était battu n’ayant pas aidé à ce qu’il conserve son calme. Le jeune homme ne se sentait même pas la force de se débattre tant il était épuisé, se laissant traîner jusque dans la voiture de police. Après avoir craché un peu de sang sur la banquette, il se laissa happer par le sommeil.

Quel genre de personne arrivait à s’endormir en un lieu et des circonstances pareilles ?

****

Il attrapa le t-shirt que lui tendait Harold, sans daigner le regarder dans les yeux, trop énerver actuellement. Il n’avait même pas envie de se moquer un peu de lui, n’étant d’humeur que pour du sarcasme grinçant. Gotha avait encore plus de nombreuses heures à passer derrière les barreaux, et même s’il pouvait remercier Harold pour avoir droit à une simple garde à vue, les conditions de cet enfermement provisoire ne lui plaisait pas.

Gotha était en état d’ébriété, et le type à qui il a mis une raclée l’était aussi. Mais, ils ont quand même cassé une vitre, saccagé le bar, et ils sont tout deux aller à l’hôpital, mais plus à cause des morceaux de verres brisés que parce qu’ils y étaient allé trop fort. Les témoins affirmant que le début de la dispute était plutôt floue, même Gotha ne saurait pas dire qui avait porté le premier coup. Au final, on lui demandait de payer une indemnité au bar, mais le prix de l’amende était bien trop élevée pour lui. C’était un pickpocket, pas un braqueur de banque, comment ils voulaient qu’il trouve tout cet argent ?

Gotha jeta son ancien t-shirt tâcheté de sang au sol, ne remerciant même pas son ami de lui en avoir prêté un nouveau. Harold tenta de le faire réagir :

« Tu as dépassé les bornes cette fois.
- Tu me dis ça à chaque fois. Change de disque. »


Le policier soupira, se demandant peut-être comment il en était venu à devenir ami avec ce voyou. Ils avaient tout les deux des points de vue très différents sur l’humanité, l’un pessimiste, l’autre optimiste : Une complémentarité en quelques sortes, et surtout un moyen de garder les pieds sur terre pour Gotha. Même en ce moment, il semblait plutôt remonté.

« Tu veux faire ta tête de mûle ? Très bien. Mais alors ne te plains pas d’avoir des amendes à payer, assume un peu.
- Mais tu sais très bien que je peux pas payer ça !
- T’avais bien assez d’argent pour te mettre minable dans un bar miteux.
L’accusa-t-il.
- Tu sais quo i ? Laisse tomber. J’me débrouillerais.
- Tu veux dire que tu te trouveras un travail ?
- Ouai, je vais payer ma dette noblement. »
Grinça-t-il d’un ton railleur.

Est-ce qu’il comptait chercher du travail ? Non. Franchement, qui l’embaucherait ? Ce serait une perte de temps. Harold s’éloigna de la cellule dans un nouveau soupir, levant les yeux au ciel, ayant du travail. Gotha restait assis, le dos appuyé contre le mur, rattrapant son t-shirt ensanglanté pour voir s’il était vraiment irrécupérable. … Définitivement oui, autant en voler un autre plutôt que de payer une laverie. En attendant, il avait celui d’Harold, légèrement plus large que lui. Il avait beau être passé à l’hôpital, il faisait peur à voir, avec un hématome au dessus du sourcil, d’autres bleus un peu partout et des petites cicatrices dues aux éclats de verres au visage et aux bras, mais qui disparaîtraient dans quelques jours. Et surtout, un regard noir, agacé par la situation. Mais l’avantage d’être légèrement lunatique, c’est qu’il sera probablement de nouveau d’humeur à jouer les fanfarons d’ici quelques heures, mais il était aussi du genre susceptible. Il ne décrocha plus un mot, de toute façon Harold était occupé, restant immobile, s’occupant les mains en jouant avec son t-shirt sale (Ce qui vu de l’extérieur pouvait paraître un peu effrayant vu qu’il était tâché de sang).

Il finit par relever la tête, entendant la nouvelle d’un nouvel arrivant. Tiens, il allait peut-être avoir un compagnon de cellule. Le mieux quand on n’était plus seul dans une minuscule cage, c’était d’ignorer le nouveau venu. Mais, quitte à tuer le temps, autant accorder un peu d’attention à ce qu’il se passait, histoire de s’occuper un peu. Gotha tourna légèrement la tête sur le côté, regardant du coin de l’œil ce qu’il se passait dans le commissariat. Le plus souvent il se retrouvait avec des ivrognes, des jeunes délinquants ou encore des petits rebelles qui faisaient n’importe quoi contre l’entreprise Haoki. Gotha paria sur l’ivrogne, vu qu’on était le soir. … S’il se faisait souvent des paris avec lui-même ? En garde à vue, oui…

avatar
Elie

Messages : 80
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 18
Localisation : Pas très loin.

Voir le profil de l'utilisateur http://audeladecemonde.clicforum.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans un mot [PV Maxime/Gotha]

Message par mirranda le Dim 2 Sep - 12:29

Ce n’était pas la première fois que Maxime se retrouva en garde à vue à cause d’une affaire de drogue, et toute les autres fois c’était à cause des mêmes personnes : ces petit fils de riche continuellement drogué. Mais ils étaient riches et cela pour les affaires douteuses de Maxime c’était bon même très bon. Ces jeunes déclenchaient trop souvent des bagarres pour savoir qui consommera en premier cet or qu’est la drogue. Et comme d’habitude Maxime fus embarquer dedans sans le vouloir, enfin il l’avait quand même cherché un minimum. La police rappliqua très vite après l’appel d’un des habitants, à croire que c’était habituelle ce genre de bagarre ici.

Maxime fus le seul à être embarquer car il avait une tête de méchant, et aussi le fait que les jeune étaient bien amocher mais Maxime n’avais même pas une seule égratignure, à croire que ces petit cons comme il les appelle ne lui avait rien fait. Mais d’après lui ils tapaient comme des filles.

Arriver au poste il ne dit pas un mot, il savait très bien qu’il sortira vite, en effet le nom de son père « Haoki » lui permettait d’arnaquer les force de l’ordre et de s’en sortir tranquillement. On le mit dans une cellule avec un autre gigolo qui avait l’aire bien amoché. Maxime se mis sur le matelas et se mis à roupiller.
avatar
mirranda
Admin

Messages : 61
Date d'inscription : 06/09/2014
Localisation : dans les ténèbres pour aller chercher l'élue de mon cœur.

Voir le profil de l'utilisateur http://unepourlavie.bbconcept.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans un mot [PV Maxime/Gotha]

Message par Elie le Lun 3 Sep - 13:35

Perdu.

Son compagnon de cellule était loin d’être un vieil ivrogne grognard.

C’était un roc. Sa démarche était froide, assurée, comme s’il se moquait d’être dans un commissariat, à une soirée mondaine, ou bien devant un dirigeant officiel. Son attitude seyait parfaitement à n’importe laquelle de ces occasions, si on omettait ses vêtements froissés et tâchés de sang. Une bagarreur, lui aussi, cela semblait évident. Quoique… Gotha n’avait pas l’impression que le jeune homme soit amoché par autre chose que ses vêtements un peu abîmés : Il avait sûrement donné plus de coups qu’il n’en avait reçu. Peut-être avait-il simplement tabassé quelqu’un d’ailleurs.

Il s’installa sur la couchette d’en face, sans prêter la moindre attention à l’homme aux cheveux bleus. Tant de confiance venant d’un inconnu, c’était presque trop d’honneur pour Gotha qui n’avait pas manqué de remarquer qu’il portait des vêtements de marque. C’était des choses qu’il avait appris à reconnaître avec le temps, et c’était une certitude : Quoi qu’il en soit, ce type était plein aux as, Gotha savait les repérer depuis le temps. Dealer ou gosse de riche ? C’était bien les seules possibilités pour avoir assez d’argent dans son compte en banque, si on était réaliste un minimum.

Qu’importe au final. Gotha l’observait, discrètement, car un simple regard pouvait vite dégénérer dans ce genre d’endroit, jouant toujours avec son t-shirt tandis qu’il fixait son nouveau colocataire avec des yeux avides. S’il n’y avait pas de caméras dans ce commissariat ainsi que des dizaines de représentants des forces de l’ordre, il aurait immédiatement profiter du manque de vigilance de ce type pour lui faire les poches. Les yeux fermés, semblant prêt à dormir, pour Gotha ce comportement sonnait comme une invitation : Vas-y, sers toi ! Prend bijoux et portefeuille !

« Hey. »

Gotha tourna la tête avec condescendance vers Harold qui passait par là, sans cesser de tripoter ce t-shirt sale. Qu’est-ce qu’il lui voulait encore ? Il avait reconnu son regard de chasse à travers les barreaux ?

« N’y pense même pas. »

Il lui répondit par une moue faussement indignée, comme si lui, Gotha, Haruko, pouvait seulement songer à faire ce que Harold insinuait qu’il serait capable de penser à faire. Le policier allait rajouter quelque chose, mais il se contenta de retourner à son job dans un autre soupir quand Gotha lui fit signe de faire silence pour l’autre qui se reposait, qui était plus une façon silencieuse de dire ‘tait-toi et lâche moi’ qu’une quelconque inquiétude pour le sommeil de son voisin.

De toute façon, il n’allait certainement pas lui faire les poches : Les effets personnels devaient être déposés à un guichet avant de passer derrière les barreaux, il n’avait donc rien sur lui en toute logique. Gotha resta donc assis sur son matelas, dos au mur, t-shirt en main, et yeux rivés sur la belle au bois dormant, puisqu’il n’y avait rien d’autre d’intéressant à regarder.
avatar
Elie

Messages : 80
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 18
Localisation : Pas très loin.

Voir le profil de l'utilisateur http://audeladecemonde.clicforum.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans un mot [PV Maxime/Gotha]

Message par mirranda le Dim 9 Sep - 19:25

Les yeux fermer Maxime écoute très attentivement la conversation qu’avait son « colocataire ». Il entrouvrit les yeux, il fut stupéfait de la scène qu’il vit. On aura dit un fou qui se tenant devant lui. Le jeune homme qui partageait sa cellule jouait avec un vieux tee-shirt recouvert de sang. Mais Maxime ne réagit point il resta impassible. Même quand celui-ci le regardais fixement.

Mais en réalité Maxime s’impatientait cela faisait déjà bien trop longtemps qu’il était coincé ici avec ce psychopathe.
avatar
mirranda
Admin

Messages : 61
Date d'inscription : 06/09/2014
Localisation : dans les ténèbres pour aller chercher l'élue de mon cœur.

Voir le profil de l'utilisateur http://unepourlavie.bbconcept.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans un mot [PV Maxime/Gotha]

Message par Elie le Lun 10 Sep - 9:20

Il ne détourna pas le regard quand le dormeur ouvrit les yeux, conscient que cela pourrait engendrer plusieurs réactions selon le type auquel il avait affaire. Il pourrait être un caïd assez susceptible pour déclencher une bagarre sous prétexte d’un regard de travers, mais aussi juste un type normal qui se retrouverait effrayé comme un faon face au comportement du voleur. Après tout, Gotha se rendait bien compte qu’avoir un inconnu vous fixant avec insistance en jouant avec un t-shirt en sang, il y avait de quoi se sentir mal à l’aise. Mais, cela pouvait être amusant de flanquer la frousse à ses compagnons de cellule, Gotha s’était déjà amusé à faire peur à certains de ses colocataires d’un soir. Bon, cette attitude lui avait déjà valus des problèmes, mais l’avantage de la garde à vue, c’est qu’il y a des gens payés pour veiller à ce que personne ne se fasse casser le nez, dans un commissariat il ne risquait donc presque rien.

L’homme resta cependant stoïque, se contentant de refermer les yeux. Résultat, Gotha s’ennuyait toujours autant. Il finit par détourner le regard, n’ayant pas non plus l’intention de le mater toute la nuit, s’allongeant à son tour dans ce petit lit pas si inconfortable. Il ne dormait cependant que d’un seul œil, perturbé entre les bruits parasites et incessants des gendarmes de l’autre côté des barreaux et les grincements du matelas. Il avait beau avoir l’habitude, le temps paraissait toujours aussi long quand il était en cellule mais il préférait encore en profiter pour se reposer plutôt que d’avoir à se trouver des jeux de patience. Il discutait avec Harold aussi parfois, mais c’était quand il n’était pas trop occupé, ce qui n’était pas le cas ce soir.

Il finit par se lever, regardant l’heure : Selon ses calculs, il aura bientôt le droit de sortir. Il se rassit sur sa couchette, abandonnant le t-shirt qui lui avait tant occupé les mains, se disant plutôt qu’il aimerait beaucoup voler la chemise de son colocataire. Une chemise de marque, même froissée, avec ça il aurait la classe. Il lui laisserait la cravate cependant : C’était sexy sur les autres, mais pas son style. Sans compter que la couleur rouge était bien trop voyante pour un pickpocket, Gotha était sûr que ce type était un ‘m’as-tu-vu’. Enfin, pas le temps de s’y attarder, de toute façon il ne pouvait pas voler de vêtements ici. Il devra se contenter du t-shirt propre que lui avait passer Harold et puis voilà… Comme bon adulte responsable qu’il était.

Un bruit de clés lui fit tourner la tête. Tiens, c’était enfin l’heure de la délivrance ?
avatar
Elie

Messages : 80
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 18
Localisation : Pas très loin.

Voir le profil de l'utilisateur http://audeladecemonde.clicforum.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans un mot [PV Maxime/Gotha]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum