Ouvres son âme, ouvres un trésor- Elie Fernandez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ouvres son âme, ouvres un trésor- Elie Fernandez

Message par Elie le Lun 6 Oct - 16:29

                                         
Ton perso          
Nom: Elie Fernandez     
Age:    5 ans  
Ce qu'il aime:  Les insectes (surtout les coccinelles), la cuisine, son louveteau en peluche nommé ''Kabu" et faire de nouvelles rencontres. Elle aime aussi jouer à cache-cache, à la chasse au trésor, à chat perché, aux devinettes...

Ce qu'il n'aime          pas:     Les petits espaces (Elle est claustrophobe), les champignons, les gens qui embêtent les coccinelles et les gens qui lui volent son Kabu.

où il vit (dans quel ville ou dans quel forêt) :    Hong Kong  
Statut(chercheur, rebelle ou akuma):Fillette encore trop jeune pour choisir sa voie.
         
                              Physique(Minimum          4 lignes):    
                                                 
         
         
         
  Elie coure dans ce grand jardin, par une belle, bien que fraiche, après-midi d'automne. Ses longs et beau cheveux roux dansent dans le vent. Ses mèches ondulées et rebelles lui saillent jusqu'au bas du dos. Ses yeux d'un marron foncé brillent de malice en suivant une coccinelle en plein vol. Sa peau est claire et fragile. Constellé de tâches de rousseurs, son visage rieur est illuminé par un grand sourire. Les grains de beautés sont petits et nombreux sur sa peau, mais n'empêcheront jamais qu'elle devienne une magnifique jeune femme. On pourrait même dire qu'ils la sublimeront d'avantage. Ses longs doigts tentent d'attraper en vain cette coccinelle. Elle tape ses petites paumes entre elles pour encourager le petit insecte à se poser sur une plante accueillante du jardin. En ce jour d'automne, elle porte une petite robe blanche malgré la saison. Même si selon les recommandations de sa mère, elle porte sur les épaules une veste grise à capuche. Ses pieds sont habillé de petites ballerine blanches, mais Elie préfère les avoir libre, sans chaussures ni chaussettes qui selon elle les empêchent de respirer. Elie aime absolument tout les styles vestimentaires: Dans son armoire on trouve du gothique léger, des vêtements simples, excentriques... Cela va d'un mignon chemisier blanc jusqu'a une veste avec des oreilles sur la capuche, en passant par une jupe noir sur un jean avec un petit haut imprimer tête de mort. Elle a un esprit très ouvert, cette petite. Tout lui va, elle aime toute les saisons: Chacune est un renouveau et cache son lot de surprise.
         
     


         
                              Caractère(Minimum          5 ligne):    
                                                 
         
         
         
       Elie... Cette petite elle est... Ah, comment dire ? A la fois espiègle et attentionnée, généreuse et fière, elle respire le parfum de l'enfance et l'insouciance. Elle n'est ni moqueuse ni chanceuse, pas toujours polie,  et susceptible, cette chipie à ces défauts. Elle a ce don que possède la plupart des enfants, de s'émerveiller devant toute chose, devant la vie. Un papillon déploie ces ailes après une matinée pluvieuse. Flânant dans le paysage d'un arc-en-ciel merveilleux, il parcourt le jardin à la recherche d'une belle fleur à butinée. Quelle aventure fantastique, bien que minuscule, pour un enfant !

Elie...
Si beau est son sourire devant la splendeur de la neige qui tombe,
Si puissant est son rire quand elle joue dans un parc aux lueurs de l'aube,
Si poignantes sont ses larmes quand elle perd son précieux louveteau,
Si persuasifs sont ses cris de colère quand elle voit une injustice.

Elie... Tout ce qu'elle rencontre est passionnant, que ce soit un bonhomme de neige ou un champ dans lequel jouer à cache-cache. Malgré sa naïveté enfantine, Elie peut être très futée. Elle sait jouer la comédie et ment tel le renard volant un fromage au corbeau chantant avec ego, dans le célèbre récit de Lafontaine. Mais elle n'utilise ce don qu'en cas de nécessité.

Elie... Cette petite a eu le malheur d'être instruite à une valeur étrange sur les gens. Elle les classe en trois catégories: Les "gentils", les "méchants" et enfin, les "méchants mais gentils quand même parfois". Elle fonctionne beaucoup à l'instinct avec les gens quand elle les connait mal. Acquérir sa confiance peut être aussi simple que cela peut être compliqué. Tout dépend, c'est un pu comme un rat des champs qui détermine si un champignon est venimeux. Bon, c'est vrai qu'eux fonctionnent plus à l'odorat qu'a l'intuition... Mais comparer cette petite à un rat des champs n'est pas forcément une erreur: Tel que ce petit rongeur, elle coure toujours en tout sens à la recherche d'un quelconque trésor caché dans ce monde titanesque. Un beau gland fait le bonheur du rongeur tandis qu'Elie s'émerveille de la découverte d'un chêne majestueux à la forme étrange. L'espièglerie du renard et la curiosité du rat des champs constituent en quelques sortes l'être sympathique qu'est Elie. Elle possède une façon de penser qui peut déranger certains adultes n'acceptant rien d'autre que leurs propres vérités. Elie est plutôt direct et décrit les problèmes de la vie sans euphémisme. Elle ne comprend pas pourquoi elle devrait mentir sur des vérités. Son côté franche n'a pas un fond méchant, ce n'est encore qu'une gamine courant après des rêves extraordinaires. Elle aime tant rire, découvrir le monde, faire de nouvelles rencontres... Son esprit vif et perspicace saura lire dans vos yeux les émotions que vous éprouvez, ne pensez pas l'avoir en affirmant avec un sourire forcé que vous allez bien. Elle n'est pas dupe, et sait reconnaitre les émotions. En revanche, certaines choses lui glissent entre les doigts et s'échappent comme on ferait tomber une pile de couteaux aux lames douce ou tranchantes que possèdes les sentiments. Elie est peut être trop jeune pour cerner et comprendre ces-derniers.

Élie... Ha, tant de choses d'elle à raconter! Son courage pourrait être similaire à celui d'un héros d'une aventure épique. Mais si seulement elle pouvait elle même en vivre une digne d'un héros! Mais escalader un arbre, découvrir une nouvelle rue de la ville, tout cela est déjà beaucoup d'aventure pour cette " petite grande âme" comme disait Victor Hugo. Après, vous pouvez aussi vous demandez si ce n'est pas de l'insouciance. C'est vrai.  Mais Elie n'est pas comme tout les enfants: La douleur, les insectes, le noir, le vide...Rien de tout cela ne l'effraie! Elle est toujours prête à partir vers l'inconnu! Mais les espaces restreints entravent ce courage inconscient. Coincée dans une petite pièce sans fenêtre, seule, les murs oppressants semblent se rapprocher pour lui voler son oxygène. Elle crie, elle pleure, elle angoisse. La vie est loin, elle l'abandonne dans cet espace opprimant qui ne lui laisse pas assez de place pour sourire. Trop petit. Beaucoup trop. Voici le pire cauchemar d'Elie, cette enfant joyeuse et curieuse.

         
         
         
     


         
                             Histoire(Minimum          5 lignes:    
                                                 
         
         
         La baie vitré est grande ouverte. Les mains fermées en une sphère abstraite et plaquées contre sa poitrine, Elie accoure dans le salon. La salle est spacieuse et lumineuse. A la droite de la petite fille se trouve une grande cuisine d'où se dégage un étonnant et agréable mélange d'odeur. En face, une belle et grande table en bois de hêtre, gardienne de nombreux souvenirs de repas en famille. Mais ce qui intéresse la petite Elie, c'est le salon à sa gauche.
"Maman! Regarde Maman! J'ai attrapé une coccinelle!"
Confortablement assise sur le canapé, sa mère est légèrement agacée d'être interrompue dans sa série policière. Mais elle ne laisse rien paraître et porte toute son attention sur sa fille. Elie ouvre ses mains et dévoile un petit insecte. Le rire d'Elie se transforma soudain en un petit cris étonné et indigné.
"ma main elle est toute jaune! La coccinelle elle m'a fait pipi dessus, c'est pas gentil!
-C'est normal ma chérie, les insectes n'aiment pas être attrapés. C'est sa façon de se défendre contre nous, les humains, et même d'autres dangers."
la petite fille observe la coccinelle dans un moment de réflexion. Le petit insecte cour sur ses doigts, comme s'il était perdu. Après quelques secondes de fascination entre l'insecte et l'humaine, la coccinelle s'envole. Elie la regarde partir les yeux brillants et la suis jusqu'a l'ouverture de la baie vitrée.
"Au revoir la coccinelle! Je t'embêterais plus, c'est promis!"
La petite fait de grands gestes de la main tandis que sa mère sourit de cette naïveté enfantine. Elle n'était même pas sûrs de ce qu'elle a affirmé à sa fille, ce n'est pas comme si elle était une experte en coccinelles. Alors qu'elle pense à replonger dans le suspens de sa série, elle est à nouveau déranger.
"Maman, Maman! On peut faire un gâteau? S'il te plait! Je peux faire le manger de ce soir aussi?
-Mais voyons, c'est trop tôt... Et non, on ne fait pas de gâteau aujourd'hui. Pour la cuisine de ce soir, c'est d'accord, tu pourras m'aider."
Elie sentit l'agacement de sa mère. Elle voulait vraiment regarder la fin de son épisode...
"D'accord! Désoler de t'avoir déranger, regarde tranquillement ta série!" Dit-elle, tout sourire.
Elle avait employé un ton sans une once de reproche, c'était là une simple constatation, une vérité simple. Elie repart en sautillant dans sa chambre. Elle s'allonge sur son lit pour faire une petite sieste et ferme les yeux en repensant à cette petite coccinelle.

******
         
-Alors, alors? Demande Elie, toute excité.
-Il est très réussi! Répond sa mère. La fillette l'a finalement convaincue de faire un gâteau pour ce soir. Sa maman Annabelle en fais la dégustation. Heureuse de savoir qu'elle aime, Elie plongea sa cuillère dans la part qu'on lui a servit et s'apprêt à enfourner dans sa bouche un morceaux, quand la porte d'entrée claque soudainement. On entend des bruits de pas lourds, le porte-manteau vibrant sous le poids d'une nouvelle charge. Le père d'Elie s'affale sur une chaise en soupirant.
-Bonjour Papa! Regarde j'ai fait un gâteau avec Maman, tu veux le gouter, hein, dit?
-Elie, cesse de me hurler dans les oreilles, j'ai passer une dure journée... Ta mère avait jour de congé aujourd'hui, si tu as quelque chose à faire, demande le lui. Soupir-t-il. Il se tourne vers sa femme et rajoute:
-Ta fille reçoit vraiment une mauvaise éducation.. Tu sais que je n'ai pas le temps de m'en occuper, j'ai des problèmes plus important tu sais!
-Ne me fais pas des reproches, tu n'as jamais été présent pour ta fille! Tout ce qui t'intéresse ces dernières années, c'est cette fichue pierre!
-Pour qui crois-tu que je perds mon temps ainsi? C'est pour vous que je me donne tout ce mal!
-Nous avons tout ce qu'il nous faut ici. S'il te plait, ouvre les yeux. Nous sommes très aisés financièrement, regarde notre belle maison, notre jardin... Que veux tu de plus? Qu'y a-t-il de plus important que ta femme et ta fille? Se désespéra Annabelle.
-Tu ne me comprends pas. Toi Elie, vas te coucher, tout de suite.
-Maman, c'est la pierre. C'est elle, qui est importante. Elle l'est pour papa. Mais pas pour nous. Parce que nous, on cuisine. Tu te souviens maman, c'est toi qui me l'avait dit. Si on aime cuisiner, le plus important c'est de cuisiner. Si on aime les pierres, le plus important c'est de chercher des pierres. Tu me l'avais dit. Dit Elie en croyant aider sa mère en répondant à sa question. Mais elle n'avait pas compris que ce n'était pas normal d'être préférée à une pierre par son père. Mais elle n'a jamais connu que ça, donc elle ne peut pas savoir que c'est anormal. Son père, Antony, est à la recherche de la célèbre pierre, promettant pouvoir et richesse à celui qui la trouverait. C'était un chercheur. Elie n'attend pas de réponse, et pars se coucher. Enfin du moins elle pars dans sa chambre: Mais elle ne veut pas se coucher, elle préfère écouter des berceuses jusqu'à tard dans la nuit. Antony foudroie Annabelle du regard:
-Ta fille est folle. Voila à quoi ça nous mène, à l'encourager dans ces rêves de gamine.
-Ce que tu n'as toujours pas compris, c'est que ce n'est pas ma fille. C'est NOTRE fille. Et c'est ENCORE une gamine. Je vais me coucher, débrouille toi pour faire la vaisselle et le reste. J'espère que tu seras calmé demain.
Ce n'est pas souvent, les disputes entre ses parents. Surtout pour ce sujet là. Mais des fois, ça arrive. Les parents d'Elie sont rarement à la maison, surtout son père. Alors quand ils ne sont pas là et qu'elle n'est pas à l'école, elle sort en ville. Toute seule, sans autorisation. Et elle découvre le monde, un peu plus chaque jours. A chaque fois, elle s'éloigne plus de chez elle et découvre tout ce que le monde a à offrir et les personnes qu'elle peut rencontrer. Elle y va toujours accompagnée de Kabu, son louveteau en peluche. Quelqu'un le lui avait offert. Elle ne sait pas qui, mais un jour, Kabu était là. Près d'elle, alors qu'elle avait un problème. Une petite peluche était à coté d'elle, alors que cinq seconde auparavant, il n'y avait que des pavés vides et tristes. Quelqu'un l'avait déposer alors qu'elle pleurait. Elle ne sait pas qui. Mais depuis ce jour, elle en a pris grand soin, de son précieux Kabu. Depuis ce jour, elle n'est plus seule. Car elle ne connait pas grand monde en vérité la petite Elie. Et pourtant, elle est heureuse, parce que Kabu est là. Et son mystérieux ami qui lui a donner est là aussi, quelque part. Cela lui suffit. Un jour viendra, dans quelques années, où Elie découvrira l'envers du décor, où elle découvrira l'humanité telle qu'elle est: Avare de pouvoirs, de richesses, de surpassé les autres, de tout contrôlé... Tout ça pour une pierre, dont Elie ne connait pas vraiment le sens. Mais elle à encore le temps. Elle est toujours un petit renard croisé avec un rat des champs...
En résumer, Elie est une gamine à l'histoire simple. Son père ne s'occupe pas d'elle et elle en profite pour développer un caractère un peu rebelle, mais plein de joie de vivre. Elle passe la plupart de sont temps à découvrir de nouvelles choses.


         
         
         
         
     


Toi    
       
Surnom/pseudo:   Appelez moi Elie ou Loulou =) 
Age:  Moi? J'ai 15 ans. Dans 4 mois. Haha. (En gros j'ai 14 ans et demi) /ZBAFF/
Codes:   c super te près mais elle est rés long dans un sens c une bonne chose pour toi! et elle est validé!!! Razz   
Comment trouve tu le forum?      
J'aime le contexte et j'ai hâte que le design soit terminer !  

24 lignes pour le physique, 63 pour le caractère et 107 pour l'histoire. Désoler Mini. Embarassed c pas grave enfin... Twisted Evil
avatar
Elie

Messages : 74
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 17
Localisation : Pas très loin.

Voir le profil de l'utilisateur http://audeladecemonde.clicforum.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum